Voilà bien le genre de billet foireux. Ce qui semble être un beau jour, vous vous dites : "Bon allez, un petit billet vite fait sur un "truc" peu connu ou mal connu et qui a l'air d'être simple de prime abord".

Eh bien pas du tout ! Très vite vous vous rendez compte que les informations ne se recoupent pas nécessairement, qu'il y a une marge entre le réel et l'idée qu'on veut vous en donner, etc etc.

Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément, disait Boileau, chanteur d'un groupe rock français ou un rappeur alors, sais plus. Ah si c'est du rap, boostez l'accent tonique à la césure,  ne pas oublier "yo man".  Bref

Ici, les mots se multiplient, on parle de "zoning industriel" identifié par des plaques signalétiques représentant une usine, mais aussi de PAE (voir le titre du billet), ou encore de "ZAE (Zone d'Activité Economique), de ZAEM, de ZACC....

Au départ, il y a la Région wallonne et le Développement territorial wallon, qui ont découpé le territoire en 14 types de zones. Zones d'habitat, ZSPEC, Zone de loisirs, Zones d'activité économique, ZACCI, Zone d'extraction, ZACC, Zone agricole, Zone forestière, Zone d'espaces verts, Zone naturelle, Zone de parc, Plan d'eau, Zone blanche.

Parmi celles-ci, on trouve donc des :

  • Zones d'activité économique (ZAE), gérées ou non par les IDE (Intercommunales de Développement Economique) aussi nommés "opérateurs économiques", soit IDELUX dans notre cas,
  • Zones d'aménagement communal concerté (ZACC), plutôt orientées lotissement à des fins résidentielles.
  • Zones de Services Publics et Equipements Communautaires (ZSPEC).

L'aménagement de ces zones est tributaire des zones Natura2000, des terrains en forte pente et/ou des périmètres de protection de captage présents sur leur territoire et elles peuvent être aptes ou non à accueillir un PAE, dans une sous-région.

Si l'on se dirige du centre de Barvaux vers Hotton, nous avons donc une ZACC à caractère industriel, suivie d'une ZAE sur laquelle existe un PAE.

Et pour compliquer un peu les choses, IDELUX différencie, même si les données sont globalisées, les PAE en surfaces de type zone d’activité économique industrielle (ZAEI) et les surfaces de type zone d’activité économique mixte (ZAEM). Le PAE de Barvaux se situe plutôt dans cette catégorie. Enfin il existe des PAE généralistes et des PAE spécialisés.

"IDELUX est le seul opérateur qui destine régulièrement tout ou partie de ses petits parcs à du commerce de détail, activité qui, pour une large part, peut aisément trouver sa place en zone d’habitat et ainsi éviter de dépendre financièrement des subsides de la Région pour l’équipement". (IN Rapport sur l' évaluation des besoins en matière de zones d’activité économique, Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne, Numéro 2, Mai 2007).

Le Parc d'Activités Economiques (PAE) existe depuis 2006 et a été agrandi en 2009.

Actuellement, le Parc s'étend sur 23 hectares pour la commune, 31.61 pour Idelux. Voir ICI

Quant au plan, il est visible ICI

L'aménagement du PAE est remarquable pour l'infrastructure routière, même si on peut regretter que la liaison avec la route de Marche n'existe pas au départ de la partie haute du PAE, ainsi qu'une liaison avec la Voie Michel qui pourrait amener une circulation supplémentaire dans le PAE pour ceux qui se dirigeraient vers l'ALDI en venant de Petithan ou Durbuy, en évitant la descente par la Voie Michel, quartier résidentiel qui nécessite des aménagements pour y ralentir la circulation. Le Centre de Barvaux pourrait donc être "désengorgé", plus intelligemment, que par la réfection de la route du Hasard.   

La signalétique des différentes entreprises présentes pourrait être améliorée. De même que la signalétique routière vers le PAE.

Le Parc est prévu pour une cinquantaine d'entreprises. Comme je n'ai pas trouvé sur le site communal la liste des entreprises qui sont déjà installées, je vous la propose sur le mien avec les liens vers leur site web.

  • Adam René : monuments funéraires, caveaux
  • Agrigenie : location matériel, vente de produits pour animaux, ...
  • Asturcar : garage - carrosserie
  • Comobe : matériaux construction
  • Coulée Michel : entrepreneur
  • Dentz D : entreprise générale, gros oeuvre
  • Domino : car wash
  • Garage Clette : véhicules Mercedes
  • Garage EMG : pneus, ....
  • Isosud (Chaboteau Daniel) : chambres froides
  • Jardecor (Chaboteau Guy) : écorces décoratives
  • Jortay Daniel : menuiserie
  • Lacasse : ferraille
  • Lahaye Marc : chauffage - sanitaire
  • Lallemand :garage du carrefour
  • Lamette D. : atelier boulangerie
  • M.R. : pièces auto
  • Nutal et fils : menuiserie
  • Pirotte Jean-Pol : menuiserie

Un problème, sans doute dans la gestion SQL des données des commerces/entreprises, ne permet pas une recherche exacte pour toutes les entreprises présentes sur le PAE. Un exemple ?

Prenons l'entreprise ADAM, monuments funéraires. Allez dans répertoire économique --> recherche par localité > entreprises --> Barvaux. Vous voyez quoi ? ADAM, autoécole. Ben et l'autre alors ?

Recherche par commerces Barvaux alors --> pas mieux. Bon, recherche par nom --> saisir ADAM --> ah oui, enfin le voilà. Moralité : pour trouver un commerce ou une entreprise, vaut mieux connaitre son nom. Dur, dur la visibilité économique. L'exemple n'est pas unique.

De plus il existe des différences entre le listing des entreprises situées sur le PAE et la réalité du terrain. Certaines entreprises sont censées s'y trouver alors qu'elles ne sont pas encore installées (Jugnot, BD Coccinelle) d'autres ont disparu du paysage économique.

Les disponibilités de terrains sont encore importantes (une quinzaine d'entreprises installées sur les 50 possibles.

Le site web de la commune est également avare d'une publicité spécifique pour le PAE.

Tentons l'expérience, voulez-vous ?

Aller sur le site web de la commune > saisir PAE dans le moteur de recherche du site --> 3 liens vers des articles s'affichent --> pour trouver la liste, non actualisée of course, des entreprises présentes, clic sur le 2e lien datant de 2008.

Euh, c'est ça améliorer la visibilité des acteurs économiques présents sur le PAE ?

Pourtant dans le rapport 2010 de l'ADL, page 7,  je lis : 1. Soutenir la notion de réseau ainsi que la circulation et l’échange d’informations au sein du Parc d’Activités Economiques , et aussi :

(...) nous accordons toujours beaucoup d'importance à la gestion de la partie « économie » du site www.durbuy.be

Nous souhaitons par ce biais :

  • améliorer la visibilité de tous les acteurs économiques de la commune,
  • informer les acteurs économiques existant sur la commune de façon claire, précise et rapide,
  • véhiculer une image attractive de la commune de Durbuy pour les investisseurs potentiels.  Source

Il existe bien un club d'entreprises de Barvaux, dont le président est Marc Lahaye. Ce club ne s'est plus réuni depuis 2009. Il semblerait que le changement de "l'acteur économique" représentant IDELUX y soit pour quelque chose. Le fait de rejeter la responsabilité du mauvais fonctionnement du club sur les entrepreneurs seuls en s'exonérant (l'ADL) de toute responsabilité n'est sans doute pas la meilleure façon de créer une grande relation de confiance.  Allez, une petite recherche-action de bon aloi serait la bienvenue.  

Il est certain que le travail sur l'économie locale se déroule correctement, autre chose est, me semble-t-il, le travail avec l'essentiel, c'est à dire le facteur humain, les acteurs économiques eux-mêmes.

Edité le 10/04/2012

Contrairement à ce que j'ai écrit, une réunion du club d'entreprises, organisée par Fabienne Meode,  a dû avoir lieu en avril 2011.