Mon Durbuy Blog

Blog citoyen d'un durbuysien

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


Mot-clé - Hottemme

Fil des billets - Fil des commentaires

19 janvier 2012

Hottemme, les yeux ouverts

Avant de nous pencher sur l'histoire du domaine de Hottemme, si nous faisions une petite balade dans le parc, non ?

Allez c'est parti. Pour cette fois, c'est du tout visuel. Toutes les explications viendront dans les billets suivants.

D'abord le Centre de la Région wallonne.

hotdomaine.png

hottemmedomaine02.png

Pour les visites :

faschottemme.png

Le parc maintenant, qui lui, est accessible en permanence :

hottemmemaps.png

Début de la visite qui se fait...à pieds. Les voitures restent sur le parking devant le portail.

hotentree01.png

hotentree02.png

Le sonneur de trompe nous accueille

hotsonneur01.png

hotparc11.png

hotparc01.png

hotparc07.png

hotparc05.png

hotparc06.png

hotparc09.png

Hotparc10.png

hotparc04.png

hotgloriette.png

Le pavillon de chasse style Louis XIII

hotchat.png

hotparc03.png

Un chemin, à droite de ce champ, mène alors au Centre.

1 février 2010

Hottemme, Wéris et syndicats d'initiative durbuysiens

Redynamiser Hottemme et Wéris, un credo donc pour le bourgmestre. Voir billet précédent.

Voyons d'abord, comme tout bon internaute, ce qu'on peut trouver sur ces lieux.

On tape Hottemme et Wéris dans Google et on voit ce qui sort.

Pour Hottemme, c'est dans "Ardennes étapes" qu'on trouve le plus d'infos, Voir ICI , ainsi que sur le site de Ardenne authentique ICI

Pratiquement rien sur le site communal qui signale juste, au détour d'un texte sur le patrimoine naturel : "Des réserves naturelles ("Domaine d’Hottemme", "Mont des Pins", "Petite Enneille") en assurent la protection et permettent la découverte de cette diversité animale, végétale et minérale" .

Pas difficile de trouver plus d'infos pour Wéris classé dans les " Plus beaux villages de Wallonie". Voir ICI

Wéris possède aussi son propre site, ce qui n'est pas le cas du domaine de Hottemme. ICI ou encore ICI et ICI. On le retrouve même dans Wikipedia ICI

Mais si je connais Durbuy uniquement de nom et que je me renseigne sur ce qu'il y a à visiter ?

D'abord le site communal...peine perdue, rien. Uniquement un renvoi vers les sites des syndicats d'initiative.

Essayons alors un syndicat d'initiative.

Barvaux : ben non, rien de rien. Ni Hottemme, ni Wéris

Bomal : ben non toujours rien

Durbuy : idem, pas mieux

La Maison du tourisme d'Ourthe et Aisne alors ?  Ah quand même, Dans Découvertes > Sites naturels remarquables, un entrefilet sur Hottemme, uniquement sur le parc du domaine et dans Découvertes > Sites historiques, une info sur Wéris.

On notera que les syndicats d'initiative ne se connaissent pas entre eux sur leur site internet, chacun travaillant uniquement sur SES terres, pratique de clocher qui date de la période pourtant révolue d'avant la fusion des communes. Et donc que les endroits qui ne relèvent pas d'un village avec syndicat d'initiative sont superbement ignorés. Est-ce donc cela une politique  touristique d'excellence ??

Les subsides accordés aux syndicats d'initiative communaux pourraient simplement être conditionnés au fait d'informer un maximum sur les activités touristiques communales et de ne pas jouer uniquement "perso" sur leur site internet.

Le site communal pourrait aussi développer des pages tourisme attractives pour le visiteur qui n'est pas spécialement intéressé par la méthodologie pour un tourisme d'excellence mais qui cherche avant tout des infos d'activités touristiques.

Simple et peu, voire pas couteux du tout. Trop simple ?

29 janvier 2010

Hottemme - Wéris

Dans LE SOIR du 21/01/2010, le bourgmestre évoque l'avenir de Hottemme et Wéris, deux attractions qui vivotent.

Il envisage plusieurs phases pour redynamiser les lieux, patrimoines archéologique et naturel.

1. Création d'une voie lente entre Wéris et Hottemme.

Il existe déjà une liaison "lente" entre le dolmen de Wéris et Hottemme, comme le montre les vues satellites ci-dessous

dolmen2.png

dolmen11.png

Source : Google Maps

La flèche bleue jaune indique le domaine de Hottemme, la flèche jaune indique le centre de Hottemme qui contient les remarquables diaporamas d'Eugène Thiernesse, la flèche rose indique le dolmen de Wéris.

On voit bien le chemin, qui devrait être aménagé, qui mène déjà vers le Centre de Hottemme.

Reste à prévoir une liaison vers le domaine de Hottemme, car la route qui passe devant est assez dangereuse avec ses virages cachés.

2. Projet de financement pour Wéris

Projet de financement européen, avec des pôles d'envergure comme Carnac ou Stonehenge

3. Reprise de l'activité de Hottemme par le privé

Projet de Ourthe et Somme qui envisage la construction d'une trentaine de maisons écotouristiques de 6 à 8 personnes. La commune pourrait se charger de l'accueil par exemple, comme le souhaite le bourgmestre.

4. Fusion du musée des mégalithes et du biorama

En utilisant les espaces disponibles à Hottemme pour y installer la nouvelle scénographie qui retrace l'histoire des mégalithes

5. Fouilles archéologiques

En accord avec le ministre du patrimoine, Benoit Lutgen (CDH), l'idée est de lancer une nouvelle campagne de fouilles car les lieux recèleraient encore d'autres menhirs. Mais bon, faudra du temps pour mettre cette campagne sur pieds

Il faudrait aussi, déjà, et cela ne couterait rien, assurer une meilleure visibilité de ces deux lieux, notamment sur le net.

J'y reviens dans un prochain billet.

7 septembre 2007

Hottemme

Le domaine de Hottemme, géré par la région wallonne (Commissariat général au tourisme) se compose d'un vaste espace vert de 150 hectares en zone Natura 2000 constitué de bois, de prairies, d’un parc de 7 hectares aménagé pour la promenade et la détente.

Des travaux de rénovation y ont été réalisés depuis 1997 pour plus de 2 millions (euros).

Un centre d’accueil et d’exposition présentant plus de cinquante bioramas de grande utilité pédagogique ainsi qu’une cafétéria complètent partiellement le domaine touristique.

Le domaine est fréquenté par +/- 28.000 visiteurs par an pour des frais de fonctionnement de +/- 500.000 euros/an en ce compris les salaires des 11 personnes qui y travaillent.

M.Lutgen au Gouvernement wallon du 30 août a décidé de transférer la gestion du domaine au privé.

Il propose également de ne pas terminer l'aménagement du domaine et de réaffecter les montants prévus, soit 1,6 million d'€ venant de l'Europe, le Feder et de la Région wallonne, à une campagne de promotion touristique du produit «Ardenne» en général et de la province de Luxembourg en particulier.

Et donc, tout naturellement, M. Courard s'y oppose, arguant du fait que c'est un bel outil, touristique, environnemental, pédagogique, très accessible pour le public proposant un prix d'entrée de maximum 2€ et gratuit pour les écoles.

Vous noterez que M. Lutgen provient du Sud-Luxembourg, tandis que M.Courard provient de la région.

Ce genre d'infrastructure est évidemment quasi impossible à rentabiliser, sauf à en augmenter de manière conséquente le droit d'entrée et/ou à en modifier la finalité. (genre petits chalets dispersés dans les 150 hectares, si vous voyez)

Par ailleurs, il faudra qu'on m'explique en quoi, dans cette matière, nécessairement, une gestion par un privé (qui par définition n'a pas de but philantropique ou environnemental) doit être meilleure qu'une gestion par un service public.

Est-ce que ce genre de structure doit impérativement être rentable (avec les dégradations des biotopes et de l'environnement que l'on peut supposer et que l'on constate dans d'autres parcs tenus par des privés) ou cela doit-il être un lieu de défense et de préservation d'un patrimoine naturel authentique (faune et flore) doublé d'une mission pédagogique favorisant le respect de la nature ?

Y a-t-il d'ailleurs un seul autre endroit de cette étendue dans la région où l'on puisse se promener sans être dérangé par de bruyantes et régulières activités motorisées ?

Pour info, le Parc des 3 pays est d'ailleurs cogéré par des régions dont la Région wallonne.

Il serait sans doute plus intéressant de se pencher sur une diversification des activités du domaine pour augmenter son attractivité.

page 2 de 2 -