Mon Durbuy Blog

Blog citoyen d'un durbuysien

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


12 septembre 2012

Le parc de Bomal

Autant j'ai marqué mon scepticisme sur la pertinence de l'aménagement du carrefour de Heyd avec son rétrécissement en pleine descente ou ses cercles pavés au milieu des carrefours qui donnent l'impression - fausse - qu'il s'agit de ronds-points, autant je ne vais pas tarir d'éloges sur ce qui semble bien être une réussite d'aménagement urbain.

Il existe 3 parcs publics gratuits sur la commune de Durbuy.

  • Le parc à l'anglaise qui s'étend sur 6 hectares sur le domaine de Hottemme. Un parc intimiste, exceptionnel de qualité dans sa conception et son entretien, parcouru de sentiers qui amènent le visiteur à découvrir de nouvelles choses à chaque tournant. Mais qui, pour certains sentiers, est inaccessible aux personnes à mobilité réduite.
  • Le parc "plaine de jeux" situé à côté du Sassin destiné essentiellement à la détente des enfants.
  • Le nouveau parc de Bomal, qui, même s'il n'est pas complètement terminé, offre déjà aux flâneurs de belles possibilités, tant son aménagement est remarquable.

Il comporte 5 accès.

  • Un accès près du parking de l'école communale
  • Un accès près de l'église
  • Deux accès sur la route principale
  • Un accès (en cours d'aménagement au départ du carrefour)

Le parc s'offre aux premiers regards. Le point central est un étang alimenté par l'Aisne, entouré par des sentiers accessibles à tous, y compris les personnes à mobilité réduite. Le type même d'étang flânerie. Des panneaux explicatifs ont été également installés.

Des matériaux de grande qualité utilisés pour un aménagement subtil, notamment dans la conception des sentiers.

Une visite en image au départ de l'entrée située près du parking de l'école communale et du terrain de football.

bomalparc02w.png

bomalparc03w.png

bomalparc04w.png

bomalparc07w.png

bomalparc01w.png

bomalparc08w.png

On voit bien dans la photo suivante les proportions du mur reconstruit.

bomalparc06w.png

bomalparc09w.png

Une passerelle est en cours d'aménagement sur l'Aisne pour donner accès à la 5e entrée qui se situera à l'emplacement de l'ancien garage Valentin.

13 mars 2011

Life Hélianthème au mont des Pins

Life hélianthème au mont des Pins, je vous en ai déjà parlé ICI.

Ce mercredi 9 mars, 2 responsables du projet faisaient le point sur l'avancement des travaux de réhabilitation du site.

Une assemblée forte d'une centaine de personnes - 80 % des participants relevaient au minimum du club des 3*20, des acteurs de ce projet étaient également présents - a écouté les explications particulièrement précises d'Hélène Ghyselincks, pilote manifestement qualifiée de l'avion "Hélianthème Mont des Pins".

C'est que ce genre de projet, pour être mené à bien, nécessite des qualités certaines de diplomate pour intégrer demandes et intérêts des acteurs et gérer le processus en préservant sa finalité : représentants politiques, d'associations, des riverains, des chasseurs, des promeneurs, des cyclistes - ceux qui font de la moto en douce ne se manifestant pas ouvertement sauf en laissant des traces de pneus près de la réserve - des touristes, du berger qui va faire pâturer ses moutons, etc

Donc les arbres ont été abattus et vendus, les branches entassées pour être intégrées dans la filière énergie, on attend le passage du gyrobroyeur. Restera la pose de clôtures et de passages adaptés au type de circulation, sans oublier celle du gibier !

Le 1 mars, on en était là : montpins01.jpeg

Et pour les chemins qui doivent encore visiblement être remis en état, on en était là :

Avant :

montpins03.png

Après :

montpins02.png

Les conférenciers ont projeté un petit film pour montrer une réalisation du même type du côté de Dinant, ainsi  que les perspectives de réhabilitation du même type, mais de nettement moins grande importance, sur des rochers du patrimoine durbuysien : rocher du calvaire à Bomal, Sur Hohière, rochers de Juzaine, à Warre, Hottemme, etc etc. J'y reviendrai.

Ce projet est entre les mains du Collège, mais selon le bourgmestre présent à la soirée, il ne devrait pas y avoir , sauf imprévu, d'obstacle à ce que ces lieux soient dégagés et mis en valeur.

C'est vraiment réjouissant de voir le pouvoir politique soucieux de la remise en valeur du patrimoine paysager local dont profitent en permanence les durbuysiens.

Et puis il y a eu les questions, souvent très précises ou carrément en dehors du sujet.

Certains ont regretté la "touffe" de pins qui couronne encore le mont et qui est assez disgracieuse, suffit de voir la photo ci-dessus. Hélène Ghyselincks a expliqué le pourquoi et convient qu'effectivement ces arbres pourraient disparaitre.

D'autres ont fait remarquer que si un effort pouvait être fait pour la nature, un autre pourrait l'être pour les gens en nettoyant également quelques épicéas du côté de la Rote, ce qui permettrait de donner du soleil aux riverains. H.G. promet de voir ce qui est possible avec la commune.

Une inquiétude quant au devenir du site des rochers de Juzaine qui doivent être toilettés avec également un nettoyage de la pinède, car il y a là une propriété privée d'une anversoise en terrain à bâtir.

Le devenir du sentier GR - qui menait au sommet du mont - disparu dans les travaux. Hélène Ghyselincks doit voir les responsables GR pour un nouveau balisage.

Que devient la circulation du gibier, vu les clôtures qui vont être posées ? H.G. signale qu'il y aura des clôtures mobiles qui seront ouvertes de octobre à avril.

Que devient la circulation des piétons et cyclistes ? Il y aura 2 systèmes de passages : par chicane ou par caillebotis pour tenir compte des différents types de circulation dans la réserve.

Et pour prévenir les promeneurs et nos amis flamands et hollandais qu'ils mettent les pieds, leur chien non en laisse - bonjour les moutons ! - et leurs cannettes dans une réserve naturelle ? Des panneaux seront placés pour avertir les promeneurs.

Et les moutons ? Une soixantaine de roux ardennais appartenant à M Deleuze et Jalhay devraient pâturer sur le site.

rouxarde.jpg

Source

Bref, de nombreuses questions montrant un réel intérêt pour ce projet. On était aux antipodes d'un débat sur l'installation d'éoliennes.

Un résultat dû à la compétence et au savoir-faire des promoteurs du projet, qui ont une lecture très pragmatique de l'écologie participative et intégrée.

A ce propos, il faudra des bénévoles pour assurer un nettoyage régulier du site. Appel aux amateurs a été lancé.

Pour ceux qui seraient intéressés, sans doute en automne, plusieurs possibilités pour connaitre agenda :

  • Voir sur le site de Life-Hélianthème --> onglet "Participez vous-aussi" --> agenda ou contacter les "pelouses brothers" directement --> Agir --> planning agents de terrain
  • S'inscrire à la newsletter ICI et remplacer dans l'adresse (at) par @ ou consulter directement ICI
  • Consulter l'agenda de Natagora
Enfin, pour ceux qui aimeraient découvrir le nouveau visage du Mont des pins, il suffit au départ du complexe touristique de prendre à droite, faire 20 m et tourner à gauche. Longer la réserve Natagora, puis suivre le marquage GR pour monter sur la crête.

Le premier changement majeur se produit au niveau de la ligne haute tension, continuer jusqu'au panneau de Life-Hélianthème, faire un arrêt pour profiter du splendide panorama sur Barvaux (jumelles bienvenues), puis prendre à droite du panneau et redescendre vers le chemin existant. Le sentier GR longe la partie boisée et de nombreux marquages subsistent.

montpins06.png
montpins05.png