Dans le Bulletin communal N° 15, la section MR locale s'interroge sur les conséquences de la politique actuelle de la Commune à propos de la gestion durable. Pour le MR local, le mot durable est vidé de son sens dès lors que la Commune équilibre son budget par la vente des bois dont elle est propriétaire mais que l'approche communale du développement durable met en péril cette ressource financière. Et notamment pour le Mont des Pins qui est retenu comme projet Life hélianthème pour les années 2009 à 2014.

Faisons donc le point ensemble.

Le Mont des Pins, c'est une réserve naturelle de 18.6 hectares (site Natura 2000), agréée par Arrêté de la Région wallonne paru au MB du 13/07/1995, cédée par bail emphythéotique de 29 ans (fin en 2019) à l'ASBL Réserves naturelles (RNOB), devenue depuis 2004 l'ASBL Natagora.

C'est un promontoire essentiellement formé de calcaire dolomitique, enclavé entre les vallées de l'Aisne et de l'Ourthe au sud de Bomal/s/Ourthe.

montdespins.jpg

Source

Dans le cadre de son PCDN , la Commune a décidé de participer au projet européen - Région wallonne Life Hélianthème. En gros, il s'agit de restaurer des sites de pelouses sèches ou de rochers en l’espace de 5 ans. Or le Mont des PIns, à l'origine le Mont pelé, a été jadis complètement déboisé, cultivé, puis plus tard livré au pâturage par les moutons. Les vastes pelouses calcaires furent par la suite plantées de pins noirs d'Autriche (dès la fin du 19ème siècle), envahies par les semis de ces résineux, ou encore, dès l'abandon du pâturage ovin, livrées à la recolonisation naturelle. Source

Le projet est donc de revenir au stade pâturage pour moutons (Mergelland, Roux ardennais, Ardennais tacheté) en reconnectant les lambeaux de pelouses déjà présents sur le site. Les subsides wallons servent à payer les chargés de mission qui doivent réaliser cet objectif en partenariat avec le Département Nature et Forêt, le pouvoir communal, les asbl présentes sur le terrain (Natagora), les agriculteurs présents sur le site.

On notera qu'un site Natura 2000 peut continuer à être exploité. Mais qu'il existe des conditions d'exploitation à respecter par l'agriculteur qui perçoit des aides européennes (Primes PAC) .  C'est là que l'asbl Naturawal intervient. Ces conditions d'exploitation portent surtout sur le drainage, l'emploi d'herbicides, le labourage, l'épandage sur des prairies jouxtant une zone Natura 2000, etc

Doit-on être inquiet, comme le MR, sur le maintien "d'une commune prospère avec des ressources suffisantes" ?

Voyons cela.

La commune s'étend sur 15751 hectares, dont 5078 (soit 32.3%) représentent des forêts. Les zones Natura 2000 représentent 25%  du territoire communal (zones agricoles et forestières), propriétés privées et communales confondues. 60% des propriétés communales sont Natura 2000. La Commune est donc propriétaire de +/- 3000 hectares de bois dont +/- 1800 sont Natura 2000.

Les ressources financières issues de la gestion des forêts communales représenteraient, sauf erreur, entre 1 et 2 % du budget communal global !!

Difficile dès lors de penser que le projet Life Hélianthème du Mont des Pins, qui nécessite l'abattage d'une partie des pins communaux, puissent mettre en péril la santé du budget communal. Y compris dans l'hypothèse où d'autres lieux seraient concernés.

D'autant que le projet Life prévoit des indemnités européennes pour l'abattage prématuré des pins qui doivent disparaitre pour le projet. La commune a donc vendu les pins, recevra des indemnités de l'Europe qui subsidiera (en subventions bloquées) les dépenses engagées par la Commune pour reboiser, dans une propriété communale, avec des feuillus,  une surface équivalente à celle qui a été abattue.

Enfin, la gestion du site "Natura 2000 - Life" du Mont des Pins est assurée par l'ASBL Natagora.  Qui dit ASBL, dit bénévoles.

La Commune a donc, semble-t-il, agit intelligemment et en bon père de famille en profitant des subsides européens du projet Life. Certes elle a vendu des pins en abattage prématuré, mais avec des indemnités de compensation, et prise en charge  du reboisement en feuillus par des subsides européens.

On pourrait donc avoir ce genre de photo.

life1.png

Source