Redynamiser Hottemme et Wéris, un credo donc pour le bourgmestre. Voir billet précédent.

Voyons d'abord, comme tout bon internaute, ce qu'on peut trouver sur ces lieux.

On tape Hottemme et Wéris dans Google et on voit ce qui sort.

Pour Hottemme, c'est dans "Ardennes étapes" qu'on trouve le plus d'infos, Voir ICI , ainsi que sur le site de Ardenne authentique ICI

Pratiquement rien sur le site communal qui signale juste, au détour d'un texte sur le patrimoine naturel : "Des réserves naturelles ("Domaine d’Hottemme", "Mont des Pins", "Petite Enneille") en assurent la protection et permettent la découverte de cette diversité animale, végétale et minérale" .

Pas difficile de trouver plus d'infos pour Wéris classé dans les " Plus beaux villages de Wallonie". Voir ICI

Wéris possède aussi son propre site, ce qui n'est pas le cas du domaine de Hottemme. ICI ou encore ICI et ICI. On le retrouve même dans Wikipedia ICI

Mais si je connais Durbuy uniquement de nom et que je me renseigne sur ce qu'il y a à visiter ?

D'abord le site communal...peine perdue, rien. Uniquement un renvoi vers les sites des syndicats d'initiative.

Essayons alors un syndicat d'initiative.

Barvaux : ben non, rien de rien. Ni Hottemme, ni Wéris

Bomal : ben non toujours rien

Durbuy : idem, pas mieux

La Maison du tourisme d'Ourthe et Aisne alors ?  Ah quand même, Dans Découvertes > Sites naturels remarquables, un entrefilet sur Hottemme, uniquement sur le parc du domaine et dans Découvertes > Sites historiques, une info sur Wéris.

On notera que les syndicats d'initiative ne se connaissent pas entre eux sur leur site internet, chacun travaillant uniquement sur SES terres, pratique de clocher qui date de la période pourtant révolue d'avant la fusion des communes. Et donc que les endroits qui ne relèvent pas d'un village avec syndicat d'initiative sont superbement ignorés. Est-ce donc cela une politique  touristique d'excellence ??

Les subsides accordés aux syndicats d'initiative communaux pourraient simplement être conditionnés au fait d'informer un maximum sur les activités touristiques communales et de ne pas jouer uniquement "perso" sur leur site internet.

Le site communal pourrait aussi développer des pages tourisme attractives pour le visiteur qui n'est pas spécialement intéressé par la méthodologie pour un tourisme d'excellence mais qui cherche avant tout des infos d'activités touristiques.

Simple et peu, voire pas couteux du tout. Trop simple ?