Mon Durbuy Blog

Blog citoyen d'un durbuysien

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


28 mai 2012

La liste du bourgmestre

C'est donc fait, l'Avenir nous informe de la présentation de la liste du Bourgmestre pour les élections d'octobre 2012.

On va donc regarder cela de plus près.

Les candidats :

  • Philippe Bontemps – 50 ans – bourgmestre – vétérinaire.
  • Laurence Jamagne – 34 ans – échevine – enseignante. Institut Clairval
  • Francis Dumoulin – 44 ans – échevin – directeur financier
  • Véronique Balthazard – 43 ans – conseillère communale – infirmière à l’IFAC.
  • Jean-Marie Mottet – 70 ans – conseiller communal – retraité
  • Françoise Gilles - 42 ans – conseillère communale – juriste. Elue MR en 2006, puis transfuge en 2009 au CDH avec son mandat MR.
  • Fabrice Sarlet– 31 ans – conseiller communal – commercial. District Manager chez Meda Pharma
  • Rita Bonmariage– 51 ans – conseillère pédagogique au CECP Marche
  • Bernard Chariot– 55 ans – conseiller CPAS – indépendant. Coiffeur Barvaux
  • Cécile Colin– 38 ans – conseillère aux Mutualités chrétiennes.
  • Nathalie Cornet– 43 ans – infirmière à domicile.
  • Jacques Delvaux– 51 ans – responsable assurances chez Dans Conseil à Barvaux
  • William Denis– 46 ans – électromécanicien, société Bru
  • Dominique Durdu– 51 ans – indépendant. Société Durdu DPF
  • Jean-Yves Henrotte– 51 ans – chef d’entreprise Henrotte et Cie SA. Ancien conseiller communal MR
  • Bénédicte Hentjens– 41 ans – secrétaire médicale pour Christine Walczynski, dentiste à Barvaux.
  • Anne-Sophie Lizen– 41 ans – directrice de l’agence d’intérim Tempo-team à Marche
  • Romuald Ninane– 33 ans – commerçant. Glacier La Vieille Demeure à Durbuy
  • Laëtitia Nutal– 20 ans – étudiante.
  • Sarah Tessely– 31 ans – employée. Forum de la Mobilité Durbuy
  • Freddy Paquet– 57 ans – échevin – agriculteur.

Moyenne d'âge : 42 ans

En 2006, nous avions pour la liste CDH :

  • Mottet Jean-Marie, 64 ans, bourgmestre - Elu
  • Jamagne-Thonon Laurence, 29 ans, conseillère communale, enseignante - Elue
  • Bontemps Philippe, 44 ans, échevin, vétérinaire - Elu
  • Balthazard-Stassin Véronique, 37 ans, secrétaire - Elue
  • Ledoux Jean-Paul, 64 ans, échevin, notaire
  • Dumoulin Francis, 38 ans, réviseur d'entreprise - Elu
  • Hennaut Samuel, 22 ans, étudiant
  • Godart Luc, 33 ans, conseiller communal, employé - Elu
  • Boclinville-Dujardin Anne-Michelle, 42 ans, employée
  • Chariot Bernard, 49 ans, coiffeur
  • Meunier Laetitia, 25 ans, auditrice financière - Elue
  • Goffin Aurélie, 27 ans, gérante de librairie
  • Perin Marie, 20 ans, étudiante
  • Soblet Julie, 20 ans, étudiante
  • Sarlet Fabrice, 25 ans, conseiller commercial - Elu
  • Noel Amélie, 26 ans, responsable maison d'enfant
  • Kirten Marcel, 53 ans, chauffeur de bus
  • Guiset-Fournaise Julia, 57 ans, vendeuse
  • Schmit-Noirhomme Delphine, 30 ans, employée
  • Godelaine Henri, 72 ans, conseiller communal, responsable maison village - Elu
  • Paquet Freddy, 51 ans, échevin, agriculteur - Elu

On peut déjà voir que le nombre d'étudiants a diminué, ainsi que les candidats "employés" qui laissent plus de places à des indépendants. Le niveau d'études semble également à la hausse.

On note l'arrivée de deux MR sur la liste.

En politique générale, on parlerait d'une liste plutôt de centre-droit, non ?

2 novembre 2011

PSC, en avant toute

Un PSC, Plan Stratégique Communal, voilà ce que le ministre Furlan veut rendre obligatoire pour les communes après les élections de 2012.

Un PSC élaboré pour la législature en Conseil communal, voire avec des citoyens, afin de rendre transparente l'efficacité de la gestion du Collège des bourgmestre et échevins.

Autant dire qu'après avoir déjà constaté le manque d'un schéma directeur par échevin et pour la commune dans mes billets précédents, autant dire, donc, que je suis content de cette évolution.

Déterminer les priorités, définir une politique de gestion des ressources humaines plus adaptée en évitant une politisation dans les engagements et les promotions, lesquelles seraient uniquement basées sur les performances, l'efficacité, la qualité du travail.

Un secrétaire communal qui devient un directeur général et un receveur communal qui devient un directeur financier et qui travailleront sur un "contrat d'objectifs" (le PSC) dans le cadre d'une démarche continuée de gestion des performances fondée sur des indicateurs et tableaux de bord.

C'est le b a ba d'une démarche de qualité classique.

L'Union des Villes et Communes trouve ce plan stratégique global judicieux.

Outil d'anticipation, de cohérence et de gouvernance, traduction de la déclaration de politique communale, un programme stratégique communal permet aux décideurs locaux de rencontrer les besoins de développement de la commune au cours des années à venir. Il leur permet de mieux structurer, hiérarchiser et implémenter leurs politiques.

L'élaboration et la mise en œuvre d'un plan stratégique communal permet aux autorités locales de:

  • professionnaliser la gestion communale par une démarche stratégique et transversale, efficacement déclinée en objectifs opérationnels, puis en actions et priorités auxquelles il faut affecter des moyens humains et financiers;
  • avoir une vision à moyen/long terme du développement de la commune; la dynamique est appelée à se poursuivre et à évoluer d'une législature à l'autre;
  • fédérer les différents plans existants déjà dans la commune sous un tout cohérent;
  • permettre un dialogue plus dynamique, structuré et constructif avec les citoyens;
  • planifier les ressources et prioriser les actions de manière plus réaliste et établir un plan financier adéquat;
  • impliquer les agents communaux et les fédérer autour d'un projet mobilisateur;
  • impliquer différents partenaires locaux et paralocaux et les fédérer autour d'un projet mobilisateur;
  • permettre une vue transversale, décloisonnée, coordonnée, voire supracommunale des différents projets.

Voir ICI

Une subvention est prévue pour les premiers projets pilotes 2012-2018.

Cette évolution de la gestion communale aura - enfin devrait avoir - des répercussions sur le choix des futurs élus en tout cas pour des postes de bourgmestre, d'échevin.

J'écris "devrait avoir" pour tenir compte de la crédulité et de la balourdise de certains électeurs qui ne votent pas avec un esprit critique mais uniquement avec des filtres devant leurs yeux.

Ils/elles (bourgmestre et échevins) devront avoir les compétences, les capacités de pouvoir élaborer un tel plan stratégique pour les matières dont ils/elles seront responsables pour ensuite avoir la capacité d'élaborer un plan stratégique transversal et être capable de s'inscrire dans un projet commun global (dur dur pour les égos sur-dimensionnés).

La stratégie d'attribution des matières communales -  ainsi que leur définition - devra sans doute être revue également pour éviter, par exemple, qu'une même matière ne soit répartie entre plusieurs échevins.

Va bien falloir se pencher sur la capacité  de nos édiles à élaborer leur plan stratégique.


14 octobre 2011

Elections communales, on est le 14 octobre !

Oui, oui, on est le 14 octobre et les élections communales, c'est pile poil dans 1 an.

Normalement, on devrait toujours bénéficier du vote électronique, mais sur compte communal cette fois.

Et les listes ?

La liste CDH

Enfin, CDH ? Ce devrait être une "liste du bourgmestre" comme je vous en parlais ICI

Le nom officiel devait être décidé pour fin août suivant les dires de Philippe Bontemps, mais je n'ai encore rien vu passer.

Il faudra également attendre pour connaitre la composition de la nouvelle liste et voir si elle reflètera la volonté d'ouverture à des candidats non-officiellement estampillés CDH. Henri Godelaine, gros faiseur de voix, ne se représentera plus.

Liste CDH 2006 :

  • Mottet Jean-Marie, 64 ans, bourgmestre - Elu
  • Jamagne-Thonon Laurence, 29 ans, conseillère communale, enseignante - Elue
  • Bontemps Philippe, 44 ans, échevin, vétérinaire - Elu
  • Balthazard-Stassin Véronique, 37 ans, secrétaire - Elue
  • Ledoux Jean-Paul, 64 ans, échevin, notaire
  • Dumoulin Francis, 38 ans, réviseur d'entreprise - Elu
  • Hennaut Samuel, 22 ans, étudiant
  • Godart Luc, 33 ans, conseiller communal, employé - Elu
  • Boclinville-Dujardin Anne-Michelle, 42 ans, employée
  • Chariot Bernard, 49 ans, coiffeur
  • Meunier Laetitia, 25 ans, auditrice financière - Elue
  • Goffin Aurélie, 27 ans, gérante de librairie
  • Perin Marie, 20 ans, étudiante
  • Soblet Julie, 20 ans, étudiante
  • Sarlet Fabrice, 25 ans, conseiller commercial - Elu
  • Noel Amélie, 26 ans, responsable maison d'enfant
  • Kirten Marcel, 53 ans, chauffeur de bus
  • Guiset-Fournaise Julia, 57 ans, vendeuse
  • Schmit-Noirhomme Delphine, 30 ans, employée
  • Godelaine Henri, 72 ans, conseiller communal, responsable maison village - Elu
  • Paquet Freddy, 51 ans, échevin, agriculteur - Elu

Euh oui, pour les âges, vous ajoutez 5 ans évidemment et les statuts "étudiant" ne sont plus d'actualité.

7 hommes et 4 femmes siègent actuellement

La Liste PS

La liste PS verra le retour de Jean-Marie Carrier. J'écris "verra le retour", puisque celui-ci se présentait également aux fonctions provinciales qu'il choisit d'occuper. Ce ne sera plus le cas en 2012.

Liste PS 2006

  • Carrier Jean-Marie, 54 ans, député permanent
  • Cambier-Fransolet Muriel, 46 ans, conseillère communale, directrice-animatrice CIRAC Marcourt
  • Bonjean Michel, 57 ans, président CPAS, directeur Promotion sociale Marche - Elu
  • Counerotte-le Bussy Laurence, 37 ans, échevine, employée - Elue
  • Kersten Roch, 44 ans, conseiller communal, président du COD, enseignant - Elu
  • Jalhay Jean-Marc, 30 ans, conseiller de Elio di Rupo - Elu
  • Neufcoeur-Paligot Cécile, 33 ans, secrétaire Ph. Courard, secrétaire des FPS Barvaux
  • Laurent Pierre-André, 33 ans, Architecte, Conseiller A.Flahaut - Elu
  • Coulée-Gadenne Jasmine, 45 ans, bénévole Asbl ADO
  • Poës France, 19 ans, coiffeuse
  • Pirlot-Martin Katia, 35 ans, secrétaire groupe provincial socialiste
  • Dubois Bernard, 47 ans, éducateur, président tennis club Bomal
  • Drion Jean-Claude, 59 ans, prépensionné, théâtre wallon Weris
  • Bielen François, 54 ans, chauffeur
  • Beerens Anne, 40 ans , éducatrice
  • Laffut-Destrée Corine, 39 ans, secrétaire - Elue
  • Collin Michaël, 31 ans, jardinier Atelier environnement
  • Noël René, 58 ans, retraité, adm. au COD
  • Meode-André Fabienne, 40 ans, commerçante, professeur de gestion
  • Vanderstraeten Jean-Michel, 39 ans, conseiller communal MR, indépendant, conseiller Zone de Police Famenne-Ardenne
  • Carrier-Magis Yvonne, 56 ans, prépensionnée, membre CPAS, présidente des FPS

Yvonne Carrier est entretemps décédée, Muriel Fransolet - Cambier s'est retirée de son poste de conseillère communale et Michel Vanderstraeten ex-MR, est devenu pendant la législature ex-PS. Il envisagerait de déposer sa propre liste, ce qui devrait éviter le butinage.

4 hommes et 2 femmes sur les bancs communaux

La liste MR

Devrait encore être emmenée par André Tassigny.

  • Petit Luc, pensionné
  • Gilles-Pétry Françoise, 36 ans, avocate - Elue mais quitte le MR en 2009, transfuge au CDH
  • Tassigny André, commerçant - Elu
  • Rasse Françoise, vétérinaire - Elu
  • Olivier Fabrice, courtier en assurances
  • Minguet Françoise, conseillère en entreprise
  • Henricot Jacques, Agriculteur
  • Deschampheleire Danielle, restauratrice
  • Steyart Eloïse, étudiante
  • Anckaert Christophe, 36 ans, commerçant
  • Pinon Yves, architecte
  • André Evelyne, dessinatrice technique
  • Boniver Jean-Claude, boulanger - Elu
  • Houard Olivier, agriculteur
  • Pinon Caroline, étudiante
  • Houlmont Alain, étudiant
  • Sarlet Marie-Yannick, ouvrière
  • Henrotte Viviane, éducatrice
  • Paligot Gaston, chef d'entreprise
  • Perin Guy, représentant commercial
  • Mailleux Gilberte, pensionnée

2 hommes et 1 femme composent le groupe

La liste Ecolo

Paul de Favereau devrait encore emmener la liste en 2012

Liste 2006

  • de Favereau Paul, conseiller communal, agriculteur - Elu
  • Cahen Nicole, enseignante
  • Englebert Jean, enseignant
  • Van de Gucht Patricia, éducatrice
  • Soiron André, pensionné
  • Thonus Jacqueline, enseignante
  • Ninane Jacques, technicien
  • Van Tolhuyzen LInda, gérante de magasin
  • Fiametti François, courtier
  • Piron Gilbert, pensionné
  • Vandevenne Véronique, infirmière
  • Bovy Jean, éducateur
  • Thomas Karine, en recherche d'emploi
  • Smets Joël, comédien
  • Klippert Régine, éducatrice
  • De Schepper Peter, artisan
  • Volant Fabienne, enseignante
  • Clément Nicole, pensionnée
  • Gérard Jacques, ostéopathe
  • Gérard-Bonmariage Roseline, femme au foyer
  • Schmit Albert, agent DNF

Soit 14 hommes pour 7 femmes au total

Deux élus ont donc quitté leur liste mais ont choisi de conserver leur mandat : Jean-Michel Vanderstraeten qui siège comme indépendant et Françoise Gilles qui siège comme CDH, même si elle avait annoncé qu'elle le ferait comme indépendante.

Il devrait donc y avoir 6 élus PS, 10 élus CDH et 4 élus MR, ben il y en a 5 pour le PS, 11 pour le CDH et 3 pour le MR.

On notera les propos de Vincent de Coorebyter en 2007 sur le site "Territoires de la Mémoire"

Pour les transfuges, il faut distinguer les motivations et surtout le moment pour porter un jugement. Mais je ne comprends pas ceux qui affirment : «C’est moi qui ai obtenu mes voix, mes électeurs», alors qu’ils ne les ont pas obtenus uniquement sur leur nom. Ils n’auraient sans doute pas fait le même résultat s’ils s’étaient présentés seuls, sur une liste dont ils auraient été l’unique candidat. Prétendre qu’on est propriétaire de ses voix comme si on était seul à être allé les chercher, c’est très arrogant et surtout très incorrect pour les électeurs. C’est une façon de jouer avec l’électeur auquel on a vendu Monsieur X ou Madame Y comme candidat(e) de tel parti, pour leur offrir autre chose au lendemain du scrutin. C’est fausser le jeu démocratique.

Paul Furlan a dans ses cartons une modification du Code électoral portant sur les transfuges

Quand un élu change de groupe politique, parce qu’il part ou est exclu, seule la démission le prive de ses mandats dérivés (dans des ASBL communales). Sauf ceux exercés dans une intercommunale. « Il faut harmoniser les règles ». À l’avenir, changer de groupe équivaudrait à perdre ses mandats dérivés.

Le Conseil de l'Action sociale est quant à lui composé de :

Michel Bonjean (PS. Bernard Chariot (CDH), Jacques Delcourt (CDH), Anne-Michèle Boclinville (CDH), Julia Fournaise (CDH), Cécile Neufcoeur (PS), René Noël (PS), Françoise Minguet (MR), Fabrice Olivier (MR).

Encore 12 mois pour se faire une idée, voir comment les élus ont participé à la vie communale (vous savez, les listes de mandats publiées au MB), en se souvenant déjà qu'il faut, en ces temps difficiles, plus que des qualités de gestionnaire (notamment de fidélité à la fonction) pour les Bourgmestre et Echevins, mais surtout une envergure certaine doublée d'une capacité de vision à long terme.

Et cela, ce n'est pas donné à tout le monde !!

3 août 2011

2012, premières manoeuvres

Les élections communales de 2012 se rapprochent. Et déjà les partis politiques prennent quelques dispositions.

Ainsi, l'Avenir nous apprend que le bourgmestre Philippe BONTEMPS envisage très sérieusement de créer une liste qui serait sobrement intitulée : "liste du bourgmestre".

"Qui serait", écris-je, car le CDH compte ses nostalgiques du sigle CDH pour lesquels la carte du parti doit demeurer un sésame, un titre garant d'un traitement prioritaire. Tandis que le bourgmestre voit dans l'absence du sigle CDH - comme cela se fait dans la très grande majorité des communes luxembourgeoises d'ailleurs - une opportunité d'accueillir des "candidats d'ouverture", comme on dit, plus attirés par un projet que par un système particratique.

Dans l'article de l'Avenir, on peut lire cette phrase du bourgmestre : "Nous en avons discuté à bâtons rompus et tout est désormais aplani."

Traduire : "ça a gueulé ferme" entre "camarades" et certains sauront s'en souvenir.

Cette liste devrait être orientée plutôt centre droit, à première vue.

En face, le partenaire PS fourbit également ses armes.

Jean-Marie CARRIER annonce déjà son retour au niveau local.

Pour la petite info, on notera que le nombre de députés provinciaux passera de 6 à 4 à la Province du Luxembourg pour l'élection de 2012. Faut-il y voir un lien de cause à effet ??

"Nous allons montrer tout ce que le PS a pu apporter lors de cette législature à tous niveaux de pouvoir" déclare le député provincial.

Certes, mais le plus intéressant serait quand même de connaitre les réalisations au niveau local. Et on ne peut pas dire que, même dans le Bulletin communal rubrique "Carte blanche", la priorité soit donnée à ce genre d'infos.

Le communiquant engagé va donc pouvoir se pencher sur le site du PS local, en construction depuis 2005-2006. Cette remarque est valable également pour celui du CDH d'ailleurs.

La liste devrait être orientée plutôt centre, mais centre gauche ou centre droit ? J'hésite - et ce n'est pas une coquetterie - en l'absence de réelle information sur le fonctionnement du PS comme partenaire de majorité. Car il ne suffit évidemment pas de se déclarer socialiste pour l'être. On a bien vu un conseiller MR (PRL en 2000) adoubé PS en 2006, puis siéger comme indépendant en 2010, non ?

Pas de doute, les prochains mois vont nous voir informés, c'est donc le moment de fourbir son sens critique pour lire tout ce qui va nous être donné à lire.